AfricaFinLab : le think tank qui pense en fintech

Lancé officiellement, le 28 mars 2018, à Abidjan, AfricaFinLab se veut un creuset de réflexion pour le développement de la finance en Afrique, notamment en cette ère du tout ou presque numérique. M. Edoh Kossi (voir photo) est désigné président.

Think tank pour la promotion de la finance en Afrique, AfricaFinLab compte également être au rendez-vous du numérique. Selon le communiqué issu de la conférence de lancement, « AfricaFinLab entend accompagner les acteurs de la finance africaine dans la nouvelle ère de la finance mondiale, plus directe, digitale, innovante et fortement consommatrice de compétences et de talents. »
Cette innovation vient à son heure, puisque selon les chiffres de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) , les besoins en financement du continent sont estimés entre 600 milliards et 1200 milliards de dollars par an.
Parmi ses tâches prioritaires, AfricaFinLab se fixe à soutenir l’innovation et la digitalisation de la finance, en particulier le développement des FinTech, créer un cadre pour le développement des compétences et des talents, etc. Le président d’AfricaFinLab, par ailleurs directeur général de la BRVM, Dr Edoh Kossi Amenouvé n’a pas caché sa satisfaction pour une telle initiative. « La BRVM est heureuse d’accompagner le développement de la finance en Afrique, comme principal levier de la transformation du continent », a-t-il fait savoir, à l’issue de la conférence.
Présent lors de la conférence de lancement, M. Arnaud de Bresson, le directeur général de Paris EUROPLACE a souligné que « la mise en place de l’AfricaFinLab, un outil fédérateur d’acteurs de la finance africaine, française et européenne, témoigne de notre volonté commune de relever les défis de la finance moderne, qui sont la nécessaire mobilisation de nouveaux canaux de financement pour accompagner la croissance économique ; le développement d’écosystèmes favorables à la finance digitale et le développement d’expertises et de savoir-faire dans les nouveaux domaines de la finance. Cette initiative a également pour but de renforcer la coopération entre les places financières française et africaines en matière de développement des marchés financiers. » La rencontre a eu lieu au siège de la BRVM, Abidjan, en présence du ministre ivoirien de la Communication, de l’économie numérique et de la poste.

Mouhamed KEBE

Related posts

Leave a Comment