Campus Sénégal-France : les deux pays vont miser sur l’enseignement numérique

Sous l’égide des ministères sénégalais et français de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, s’est tenu, le 19 avril 2018, le premier comité de pilotage du projet du Campus Sénégal-France. Il a été question, entre autres sujets, de l’usage du numérique dans l’apprentissage universitaire.

L’accord-cadre de coopération entre les deux pays, à travers leur ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation prévoit, entre autres points importants, le développement de partenariats dans le domaine du numérique. Cela passe selon les parties prenantes par une collaboration impliquant du côté français France universitaire numérique (FUN) Moocs et le Conservatoire national des arts et Métiers (Cnam). Celle-ci sera développée en vue de la création d’une plateforme de Moocs sénégalais à vocation nationale et régionale. Le Sénégal n’a cependant pas attendu cette première réunion du comité de pilotage pour s’investir dans ce modèle innovant d’enseignement. En effet, le 17 avril 2018, le ministre sénégalais Mary Teuw a inauguré un local dédié à la création de MOOCs et d’autres ressources numériques, au sein de l’Ecole supérieur polytechnique de Dakar (ESP).
Un MOOC (Massive open online course, en l’anglais) ou FLOT (Formation en ligne ouverte à tous, en français), aussi appelée CLOM (Cours en ligne ouvert et massif), est un type ouvert de formation à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants.
Le protocole d’accord entre les deux pays recommande également l’implication du numérique, du multimédia et de des technologies de pointe. Les services des ministères sénégalais et français de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l‘innovation entendent, par ailleurs, développer l’usage du numérique au service de la gouvernance universitaire, de l’enseignement, de la formation, de la recherche.
Le campus Sénégal-France sera installé à Diamniadio. La « Cité du savoir » abritera sur 2 hectares une partie de cette infrastructure
Les programmes du Campus Sénégal-France débuteront en septembre 2018.
L’accord-cadre de cette coopération a été signé par le directeur sénégalais de la recherche et de l’innovation, M. Thierno Amadou Gaye, et Mme Brigitte Plateau (voir photo), la représentante d’Universcience, en France. Le ministre sénégalais de l’Enseignement supérieur, M. Mary Teuw Niane, l’ambassadeur de Farnce au Sénégal, M. Christophe Bigot, entre autres personnalités, ont marqué de leur présidence cette rencontre.

Amadou BA

Related posts

Leave a Comment