L’identité numérique, un outil de développement et de démocratie pour l’Afrique (Vera Songwe)

Vera-Songwe-Identité-numérique-CEA-Innovafrica

Actuellement 542 millions d’Africains vivent sans identité. Beaucoup d’entre eux sont des jeunes. Pour pallier ce problème, le numérique peut jouer un rôle important. C’est, en tout cas, la conclusion à laquelle Vera Songwe (photo), la secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), est arrivée à l’issue d’une table ronde tenue en marge la dernière Assemblée générale des Nations unies (25 septembre – 1er octobre 2018). La rencontre a porté sur le thème : « Identification pour le développement ».

L’objectif de ce panel est de sensibiliser afin de « toucher le milliard invisible et d’offrir des opportunités numériques à tous », a confié Vera Songwe.

Selon la directrice exécutive de la CEA, l’identité numérique est d’une grande importance, puisqu’elle « consiste à responsabiliser les individus et à protéger leurs droits. »

« Les pays qui créent de manière proactive des identités numériques offrent aux citoyens un moyen sûr et rapide d’accéder aux services électroniques, accélérant ainsi l’accès à l’inclusion financière, aux opportunités économiques, l’accès et à la connectivité mobiles, aux services gouvernementaux et aux processus démocratiques », a-t-elle également dit.

Mouhamed KEBE

 

Related posts

Leave a Comment