Conférence UNCDF – Objectif : développer des économies digitales plus inclusives en Afrique

#DFS4WHAT-UNCDF-Innovafrica

La conférence internationale de parage des connaissances sur le développement des économies numériques inclusives et leur impact sur les Objectifs de développement durable (ODD) s’est ouverte ce matin, à Dakar. Organisée par l’(Agence d’investissement des Nations Unies (UNCDF). Cette rencontre de haut niveau a réuni plus de 170 participants du secteur public et privé des écosystèmes numériques africain, européen et asiatique (institutions de microfinance, banques, opérateurs de téléphonie mobile, Fintechs, etc.). Durant trois jours les experts en matière de finance digitale plancheront, à travers des panels, sur le thème : « Construire des économies digitales inclusives ». Plus concrètement, il s’agit de répondre à la question posée : Digital Finance for what (La finance digitale, pour quoi, en français). Et pour le cas spécifique du Sénégal, la réflexion porte sur « l’expansion de la finance digitale ».

Selon François Coupienne, Digital Manager pour l’Afrique, l’Asie et le Pacifique de UNCDF, cette rencontre vise à mettre en relation la finance digitale avec l’attente des ODD. « On s’est rendu compte que les services financiers numériques ou encre les innovations digitales permettent de résoudre à beaucoup de problèmes posées par les ODD », a-t-il exliqué. Il en a voulu pour preuve le Kenya où des millions de personnes sont sorties de l’extrême pauvreté grâce aux services du mobile money. « On peut également citer les innovations technologiques dans l’agriculture, avec l’obtention d’informations météorologiques. Cet exemple concerne l’ODD numéro, la sécurité alimentaire », a-t-il ajouté.

Pour Mme Sabine Mensah (photo), spécialiste technique régional de UNCDF en Finance digitale pour la région Afrique de l’Ouest et du Centre, « il s’agit maintenant d’augmenter ces taux en facilitant le partenariat entre les institutions financières- banques, services de microfinance, Fintechs avec les opérateurs de téléphonie mobile. » Selon elle, l’UNDCF focalise ses actions en direction des plus démunis pour qui le digital peut constituer un outil et un moyen efficace d’inclusion financière, donc une solution contre la pauvreté pour ces personnes qui n’ont pas accès à l’institution bancaire traditionnelle. « Cela passe ainsi par le mobile banking, l’accès au crédit digital, à l’épargne sécurisée grâce au téléphone. Et c’est cela notre objectif au Sénégal et en Afrique. » Avec 32% de personnes titulaires d’un compte de mobile banking au Sénégal contre 20% de titulaires de compte bancaires classiques, la finance digitale a de beaux jours devant elle, et contribue-t-elle efficacement à l’inclusion financière des populations longtemps exclues du système bancaire traditionnel.

Amadou BA     

Related posts

Leave a Comment