Cybercriminalité : « 160 000 ordinateurs affectés chaque jour, au Congo » (conseiller TIC du chef de l’Etat)

En Afrique comme partout ailleurs, la cybercriminalité se développe en fonction des fortes pénétrations d’Internet. Le Congo ne fait pas exception. Selon le conseiller du président de la République et chef du département des Télécoms et du numérique, le Congo connait une large expansion de la cybercriminalité. « Chaque jour, 160 000 ordinateurs connectés sont affectés dans le pays par la cybercriminalité », a dit Yves Ickonga (photo), qui co-animait un panel sur la cybersécurité des Etats en Afrique, dans le cadre de la quatrième édition du Security day (Dakar, 14 et 15 mai 2018).  Parmi les menaces recensées dans le cyberespace congolais, le spécialiste du numérique recense « le cyber terrorisme, les jeux attrayants, les fake news, l’usurpation d’identité pratiquée par d’anciens cadres de services téléphoniques, qui utilisent l’identité des anciens utilisateurs pour le trafic des cartes Sim. »

Les banques et multinationales ne sont pas épargnées. Selon M. Ickonga, « elles sont souvent victime du blocage de leur système informatique et subissent des demandes de rançon. » Cependant le Congo a mis en place des moyens de cyber sécurité. « Malgré le fait que le pays ne dispose pas encore d’un cadre officiel pour mettre en place les dispositions qu’il faut, un cadre législatif et une plateforme sur la sécurité numérique ont été élaborés afin de sensibiliser les utilisateurs », a-t-il ajouté.

Abdou KAMARA (Stagiaire)

Related posts

Leave a Comment