Création d’emplois : « L’Afrique doit miser sur l’innovation et la numérisation (Vera Songwe)

Vera-Songwe-CEA-Innovation-Numérisation-Innovafrica

L’Afrique doit miser sur l’innovation et la numérisation pour créer suffisamment d’emplois décents pour sa population jeune et croissante, a déclaré en début de semaine, la Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Vera Songwe (photo).

 « La numérisation joue plus que jamais un rôle important dans la transformation économique de l’Afrique et peut ouvrir des perspectives sur les marchés du travail, en allant au-delà des marchés grâce à la libre circulation des personnes. »  Telle est la conviction de la secrétaire exécutive de la CEA. S’exprimant à Addis-Abeba, lors d’une table ronde conjointe CEA-Banque mondiale sur les emplois et la transformation économique, Mme Songwe a ajouté que « la numérisation transforme le mode de fonctionnement des entreprises, le déplacement des individus du secteur informel vers le secteur formel. »

Puisque la question de l’emploi et de la transformation économique préoccupe presque tous les dirigeants africains, « une action immédiate sur tous les fronts est impérative pour relever le défi de l’emploi sur le continent de manière structurelle. » Selon elle, « l’innovation constitue un facteur majeur de croissance et de développement économiques et une étape essentielle pour que le continent crée suffisamment d’emplois, en particulier pour les jeunes. »

Dès lors que la numérisation et le commerce créent de nouvelles opportunités de transformation économique par la création d’emplois, Mme Songwe estime qu’il est important pour les décideurs politiques de re-calibrer les politiques visant à renforcer le capital humain. « Les politiques visant une population hautement qualifiée, compétente et en meilleure santé sont pertinentes pour assurer la prospérité et réduire ainsi la pauvreté sur le continent », a-t-elle indiqué.

Mouhamed KEBE

Related posts

Leave a Comment