Digital Africa for Women : l’innovation africaine au féminin

La gent féminine sera à l’honneur de la troisième édition du concours Digital Africa (10 septembre-19 octobre 2018). Ce concours de startups est d’ailleurs opportunément dénommé « Digital Africa for Women ». A contrario d’une discrimination positive, il s’agit plutôt d’une initiative qui promeut l’égalité des genres en Afrique. Ainsi, toutes celles qui dirigent une startup ou proposent une solution innovante dans le domaine du numérique sont invitées à concourir. « Le concours permettra aux jeunes pousses de bénéficier d’un accompagnement financier et d’un accélérateur de projet », indique-t-on du côté des organisateurs.

Sur le continent les fintechs est les solutions financières via le mobile sont en plein essor, avec de très rares développeurs ou d’entrepreneurs du sexe féminin. Selon Rémy Rioux, le directeur général de l’AFD, Digital Africa for Women est un «formidable saut technologique, mas aussi économique et social, à condition de favoriser le développement durable et l’inclusion, notamment des femmes».

D’après le règlement, « les projets éligibles au concours devraient être tournés vers les contraintes spécifiques aux femmes et facilitant l’accès à l’éducation, à la formation où à la santé, mais aussi au marché financier, à l’information sur les droits et sur l’accès aux services judiciaire, à la déconstruction des stéréotypes de genre, entre autres. »

Ce concours annuel est organisé par l’association Digital Africa, une association créée par un consortium d’organisations institutionnelles et associatives de promotion de la plateforme numérique éponyme. Réseau d’entrepreneurs, d’incubateurs, de business angels, entre autres, mis en place par l’Agence française de développement, le label se veut un cadre fédérateur des acteurs de l’écosystème numérique africain.

Emerging Valley est la première manifestation labellisée par la plateforme. Cet événement créé par le spécialiste de la tech africaine Samir Abdelkrim, en sera à sa seconde édition, du 19 au 21 novembre 2018 à Marseille et à Aix-en-Provence. La principale volonté du fondateur de cet évènement est de faire de cette région un hub du business et des startups entre l’Europe et l’Afrique.

Papa A. THIAM

Related posts

Leave a Comment