Dix startups Tech africaines parmi les lauréates du prestigieux concours MIT Solve Initiative

MIT-Solve-Innovafrica

Dix entreprises africaines de haute technologie font partie des 33 lauréats de Solve. Il s’agit d’une initiative du Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui offre un financement aux entreprises en démarrage, et leur permet d’accéder à un réseau mondial. Ces entrepreneurs technologiques ont été sélectionnés pour « les solutions durables proposées pour résoudre les problèmes les plus pressants au monde. »

« Nous sommes incroyablement inspirés par chaque nouveau solveur sélectionné lors de la finale du Solve Challenge, qui propose des solutions à quatre des plus grands défis du monde », a déclaré le directeur exécutif de Solve, Alex Amouyel.

Ils étaient au départ 1 150 candidats originaires de 110 pays du monde entier. Au final, pour la cohorte de 2018, le jury a retenu 15 pays avec 10 startups africaines parmi les lauréats, lors d’une cérémonie à New York.

L’Afrique était la mieux représentée dans la catégorie Frontlines of Health Challenge de Solve, avec quatre lauréats primés : les services nigérians de découverte et de distribution de produits médicaux LifeBank, l’appareil de surveillance corporelle portable ougandais Neopenda, le service mobile de gestion des maladies du Kenya, Akiba ya Roho, et le registre de santé numérique E-Heza au Rwanda.

Trois startups africaines ont remporté le Challenge Enseignants et Éducateurs : la plateforme de contenu d’apprentissage Eneza et l’école de codage Moringa School, toutes deux originaires du Kenya, et le Practical Education Network du Ghana, qui aide les enseignants des STEM à utiliser des pédagogies basées sur l’enquête dans leurs classes.

ColdHubs du Nigeria, qui fournit une réfrigération solaire 24 heures sur 24 dans les marchés et les fermes, et Green Keeper Africa du Bénin, qui transforme les mauvaises herbes envahissantes en une fibre capable d’absorber les déversements d’hydrocarbures et enfin la kényane Lynk, qui fournit aux travailleurs informels un accès aux marchés et à la gestion des paiements, figurent parmi les gagnants du défi Work of the Future.

Ces heureux lauréats ont reçu un prix d’un million de dollars. Au total, c’est un fonds de plus de 3,5 millions de dollars qui est prévu pour les équipes actuelles et les nouvelles équipes de solveurs, indiquent les organisateurs.

Hawa THIAM

 

Related posts

Leave a Comment