Entreprenariat-Economie numérique : Israël, un cas d’école pour le Sénégal

Roï-Rosenblit-Israël-Sénégal_Startup-Nation-2030

Lors d’un séminaire de haut niveau organisé par son ambassade, en collaboration avec la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER) et la Fondation Konrad Adenauer, Roï Rosenblit, ambassadeur d’Israël à Dakar, a expliqué comment l’écosystème entrepreneurial et numérique peut tirer la croissance et soutenir un développement durable. Son pays constitue un cas d’école.

Grâce à l’agriculture, Israël est devenu un pays en développement. Avec les innovations technologiques, il a rejoint le club des nations développées. Alors, Israël une « startup nation » ? L’éloge n’est pas usurpé. Avec la plus grande densité de startups par habitant au monde, l’Etat hébreu a fait un choix délibéré d’être un paradis pour innovateurs, entrepreneurs et autres startupers. Cela est la résultante d’une volonté combinée entre acteurs publics et privés, universités et ONG. M. Roï Rosenblit, ambassadeur d’Israel au Sénégal, explique le schéma : « l’Université offre les structures pour la recherche et l’innovation, les étudiants et les jeunes amènent les idées, le secteur privé aide dans le financement, enfin le gouvernement fait la facilitation à travers la législation. »

Tout en évitant de tomber dans la facilité qui du copier-coller, le Sénégal gagnerait à s’inspirer d’un tel modèle.

Le séminaire qui s’est tenu à Diamniadio (1er juin-2 juillet 2019) portait sur le thème : « Innovation ecosytem capacity building : Sénégal 2030-Africa’s startup nation ».

Hawa THIAM

Related posts

Leave a Comment