Finance Digitale : Le Sénégal et la Côte d’Ivoire concentrent 83 % des TPE dans l’UEMOA

Terminaux-paiement-électronique-Gim-Uemoa-Bceao-Innovafrica

Sur les 7 186 terminaux de paiement électroniques que compte la zone UEMOA, 80 % sont installés en Côte d’Ivoire et au Sénégal, indique la BCEAO dans son dernier Rapport annuel sur la monétique interbancaire dans l’UEMOA.

En matière de Terminaux de paiement électronique (TPE), le Sénégal et la Côte d’Ivoire font figure de têtes de gondole dans l’UEMOA. Les deux pays concentrent à eux seuls plus de 80 % de ces infrastructures. D’après le dernier Rapport annuel sur la monétique interbancaire dans l’UEMOA, ils « concentrent respectivement 45,15 % et 37,89 % des infrastructures dans l’UEMOA », soit 83,04 % des TPE.

Le Sénégal compte, en effet, 3 167 terminaux de paiement électronique, tandis que la Côte d’Ivoire en est à 2 658 unités.

Depuis une dizaine d’années, le GIM-UEMOA s’est engagé dans une dynamique de développement du paiement par carte, à travers l’Acquisition Commerçant Unique (ACU). Une initiative qui porte ses fruits, puisque, rien qu’« entre 2017 et 2018, le nombre de TPE dans l’UEMOA a progressé de 20 points pour s’établir à 7 186 unités », peut-on lire dans le rapport.Répartition-TPE-par-pays-2018-GIM-UEMOA-Innovafrica

L’ACU, qui consiste à mutualiser le dispositif d’acceptation des paiements et à promouvoir une large utilisation de la carte pour l’achat de biens et de services, n’est plus en vigueur.

D’autres mécanismes ont cependant été adoptés par le GIM-UEMOA, qui a déployé et pris en charge l’aspect financier et technique des TPE des Etats membres. Il s’agit de : l’Acquisition Commerçant Interbancaire (ACI), lancée en décembre 2012, afin de répondre aux besoins de connexion des membres ayant une plateforme de paiement distincte de celle du GIM-UEMOA. A cet égard, les membres acceptent, routent les transactions interbancaires et offrent l’acceptation des cartes GIM-UEMOA sur leurs TPE. Le membre ACI prend ainsi en charge la totalité des coûts et revenus liés à l’acquisition des paiements.

En 2017, l’Acquisition Commerçant Délégataire (ACD), fut également adoptée pour « répondre aux besoins des banques qui font l’acquisition paiement à travers la plateforme du GIM-UEMOA. » Il s’agit aussi bien des banques délégataires qu’interbancaires.

Depuis, l’ACU n’est plus en vigueur, seuls l’ACD et l’ACI sont proposés par le Groupe interbancaire monétique de l’UEMOA (GIM-UEMOA), dirigé par le Béninois Blaise Ahountchédé.

Related posts

Leave a Comment