Financement des startups : ABAN et AfriLabs lancent le Fonds Catalyst

rebecca-enonchong-afrilabs-business-angels-catalyst-innovafrica

ABAN – African Business Angel Network -, le plus grand réseau de Business Angels providentiel en Afrique et AfriLabs, le plus grand réseau panafricain de centres de technologie et d’innovation, annoncent le lancement de Catalyst (le Catalyseur, Ndlr), une initiative commune visant à soutenir l’écosystème africain de startups et fournir un impact réel et mesurable aux parties prenantes.

« En tant que premier programme panafricain de ce type, développé par des Africains, pour des Africains, je crois que Catalyst va changer la donne », s’enthousiasme Rebecca Enonchong (photo), la présidente du Conseil d’administration d’AfriLabs connue pour son optimisme lucide.
Initiative multipartite, Catalyst vise à accroître la réserve de capitaux disponibles pour les entrepreneurs africains prometteurs en phase de croissance, ainsi qu’à soutenir l’écosystème des startups, y compris des hubs et le réseau d’ange. En même temps, le catalyseur veut accroître la visibilité de l’impact auprès des bailleurs de fonds institutionnels.

Catalyst fonctionne comme un fonds de co-investissement qui jumellera les Business Angels à des entreprises africaines en phase de croissance. Les startups seront ainsi financées par des investisseurs providentiels faisant partie du réseau d’ABAN.

« Lorsque nous avons signé le protocole d’accord avec AfriLabs lors de leur Réunion Annuelle à Dar Es Salam en 2018, nous étions enthousiasmés par l’opportunité d’un partenariat entre les Angels et les Hubs sur le continent. Catalyst facilitera le développement de ces relations en tant que première initiative de ce que nous espérons être une collaboration très précieuse et durable entre AfriLabs et ABAN », a indiqué Tomi Davies, président d’ABAN.

Pour être éligibles, les startups doivent s’inscrire sur la plateforme Catalyseur via les hubs membres du réseau AfriLabs.

Catalyst recueille des fonds de divers partenaires institutionnels. Des discussions avec d’autres partenaires sont en cours.

« Nous avons tous reconnu la nécessité d’augmenter le financement à un stade précoce pour nos fondateurs africains. Catalyst ne le fait pas seulement, mais il contribue à structurer l’écosystème, il soutient la collaboration et fournit des idées exploitables sur le paysage du financement en début de croissance, tout en renforçant nos hubs et nos réseaux de Business Angels », a expliqué Rebecca Enonchong.

Le premier fonds de co-investissement de Catalyst sera disponible vers la fin d’année 2019.

Pour obtenir plus d’informations, contactez secretariat@abanangels.org  ou secretariat@afrilabs.com.

Related posts

Leave a Comment