Fondation Internet Society : Sarah Armstrong devient la première présidente

Sarah-Armstrong-Fondation-Internet-Society-Innovafrica

Mise sur pied en 2018, la Fondation Internet Society vient de nommer Sara Armstrong (photo) à sa tête. La Britannique de 55 ans devient ainsi la première présidente de cette institution satellite d’Internet Society (ISOC).

Ingénieure distinguée, Sarah Armstrong compte plus de 20 ans d’expérience dans la continuité des activités, la gestion de crise et la cybersécurité. Au cours des dernières années, elle a également mis l’accent sur la protection des données. Elle est également responsable des services professionnels RGPD. Elle a aidé de nombreuses organisations des secteurs public et privé à comprendre les menaces et les opportunités associées au RGPD et à la confidentialité des données. Sarah est membre de l’Association internationale des professionnels de la protection de la vie privée, de la British Computer Society et du Business Continuity Institute.

L’objectif de la Fondation Internet Society, qu’elle dirige, est de clarifier les activités de subventionnement de l’Internet Society et de les distinguer des programmes de l’Internet Society.

Dès lors, le programme des petites, moyennes et grandes bourses Beyond the Net au profit des chapitres de l’ISOC et des groupes d’intérêt spécial (GIS – SIGs) est désormais hébergé par la Fondation, qui inaugure, ailleurs, son nouveau site web. Parallèlement au programme Beyond the Net, nous nous sommes mis à la recherche d’un dirigeant pour la Fondation. J’ai le plaisir d’annoncer aujourd’hui le nom de l’heureux élu.

Sarah Armstrong entre en fonction en qualité de directrice générale de la Fondation ce lundi 1er juillet 2019. Elle bénéficie, en outre, d’une grande expérience acquise au cours de sa carrière dans les domaines associatif, humanitaire et du développement international.

« Je suis sûr qu’elle jouera un rôle essentiel en veillant à l’efficacité et à la pertinence du soutien financier que nous apportons aux activités d’autrui. Je suis convaincu que, sous sa direction, la Fondation renforcera l’Internet à la fois en termes de fonctionnalité et d’accès, afin qu’il puisse bénéficier aux citoyens du monde entier », a déclaré Andrew Sullivan, le PDG de l’Internet Society.

Fatou B. DIOP

Related posts

Leave a Comment