IIe Sommet africain de l’innovation : le rendez-vous des idées novatrices

Rendez-vous devenu incontournable des idées novatrices en Afrique, le Sommet africain de l’innovation (AIS, en anglais) s’ouvre ce 6 juin à Kigali, au Rwanda. Il prendra fin le 10 juin 2018.

L’AIS est une initiative panafricaine et locale visant à exploiter le potentiel d’innovation du continent. Il vise à mobiliser les gens et, en particulier ceux qui ont le « pouvoir d’agir », y compris les investisseurs, les personnes ayant des idées, les décideurs, les chercheurs et les universitaires, les milieux d’affaires, les jeunes, les innovateurs et les penseurs dans une coalition pour une action collective visant à promouvoir et à créer un environnement propice à l’innovation en Afrique. « Il est réconfortant de voir tant d’Africains engagés pour essayer de trouver des solutions aux défis urgents auxquels est confronté le continent. Nous avons l’espoir de transformer l’AIS en une plateforme qui soutiendra les innovateurs, affinera les idées et les fera remonter dans toute l’Afrique, ainsi que dans le monde entier. Tout aussi important, nous avons besoin de tous les Africains, en particulier ceux qui ont le pouvoir d’agir, pour s’engager activement dans la création de sociétés mues par l’innovation en Afrique », a déclaré Dr Olugbenga Adesida, le directeur de l’AIS.

L’objectif est de mobiliser le plus grand nombre de personnes possible afin de constituer un large public à l’appui à l’innovation en Afrique. Près de mille participants, provenant de près de 45 pays sont attendus à ce sommet.

La plateforme AIS prévoit également de collaborer avec des chercheurs et universitaires africains pour entreprendre des études de cas afin de dégager des leçons d’expérience afin de faciliter l’apprentissage par les parties prenantes. L’exposition africaine sur l’innovation, qui fait également partie de l’AIS, offre une occasion de présenter les innovations et les innovateurs du continent, tandis que les  hackathons mettront au défi les gens pour trouver des solutions à des problèmes spécifiques. Les expositions et les hackathons permettront aux parties prenantes de chercher des moyens d’intensifier les solutions potentielles.

Les objectifs sont d’identifier des idées et des solutions novatrices à développer et/ou intensifier en Afrique ainsi que de constituer un éventail de parties prenantes pour aider à relever les défis fondamentaux auxquels le continent est confronté. Cette seconde édition est placée sous le patronage de Paul Kagame, président du Rwanda et Pedro Pires, ancien chef d’Etat du Cap Vert et lauréat 2011 du prix Mo Ibrahim.

Mouhamed KEBE

 

Related posts

Leave a Comment