Inclusive Fintech 50 : MaTontine parmi les 20 startups africaines nommées dans

Inclusive-fintech-50-Innovafrica

Vingt startups opérant en Afrique, parmi lesquelles la sénégalaise MaTontine ont été nommées au Inclusive Fintech 50, un concours mondial visant à élever le potentiel des fintechs en phase de démarrage en tant que moteur de l’inclusion financière.

Le concours était organisé par MetLife Foundation et Visa, en partenariat avec Accion et IFC, une organisation à but non lucratif, dans le but d’aider des fintech en phase de démarrage à attirer des capitaux et des ressources.

Les 50 gagnants ont été sélectionnés parmi 400 candidats éligibles et qui démontrent la puissance de la technologie financière pour élargir l’accès, l’utilisation et la qualité des services financiers sur les marchés avancés et émergents.

Environ 30% des lauréats fournissent des produits de crédit aux segments mal desservis, y compris les MPME, et environ 25% proposent des solutions d’infrastructure. Les startups Fintech offrant des services d’assurance, de paiement et d’envoi de fonds, ainsi que des outils de gestion de l’épargne et des finances personnelles représentaient chacune environ 15% des gagnants.

Le Kenya compte cinq sociétés sur la liste – solutions agro-industrielles ACRE Africa, Apollo Agriculture et Pula, ainsi que la plateforme d’épargne Kwara et la start-up de prêt Pezesha (Kenya).

L’Afrique du Sud est représentée par trois startups, sous la forme de plateforme de paiement Hello Paisa et les sociétés de logiciels d’investissement Inclusivity Solutions et Click2Sure ; le Ghana, avec le service de prêt OZÉ, le fournisseur d’énergie solaire hors réseau PEG Africa et le People’s Pension Trust.

Le fournisseur de services bancaires numériques E-Settlement et la plateforme bancaire coopérative Riby représentent le Nigéria, la startup de microfinance Awamo et la plateforme de prêt Numida sont originaires d’Ouganda, ainsi que Dopay (Égypte), MaTontine (Sénégal) et Mosabi (Sierra Leone). Les sociétés Tulaa et Musoni System, dont le siège social est situé à l’étranger, font partie des nominés

Sarah Willis, directrice de la santé financière et de l’inclusion à la Fondation MetLife, a déclaré qu’Inclusive Fintech 50 démontrait qu’il existait des fintechs moins connues capables de toucher les populations mal desservies avec des produits financiers appropriés. « Nous voulons soutenir les startups qui répondent aux besoins globaux de ces segments cibles avec l’objectif ultime d’améliorer leur santé financière», a-t-elle affirmé.

Marianne Mwaniki, responsable de l’impact social chez Visa, a déclaré que les recherches existantes avaient montré que le capital d’investissement avait largement négligé les technologies financières débutantes et inclusives sur plusieurs marchés,

« Ce groupe de gagnants indique clairement qu’il existe des startups à potentiel élevé avec des produits et des modèles économiques viables – et qu’elles sont prêtes à investir », s’est-elle félicité.

Related posts

Leave a Comment