JUMO lève 52 millions de dollars lors d’un tour de table mené par Goldman Sachs

Andrew-Watkins-Ball-Fintech-Jumo-Innovafrica

La Fintech sud-africaine, JUMO, annonce avoir levé, le 18 septembre 2018, 52 millions de dollars lors d’un tour table par la banque d’investissement, Goldman Sachs.

Dans le communiqué qui nous est parvenu, on apprend que Proparco, la branche de financement du secteur privé de l’Agence française de développement (AFD), Finnfund, Vostok Emerging Finance, Gemcorp Capital et LeapFrog Investments ont également participé à l’opération.

Selon son fondateur, Andrew Watkins-Ball (photo), « les fonds levés serviront à promouvoir la croissance de JUMO et son expansion sur de nouveaux marchés. »

La startup offre des services financiers numériques tels que le crédit et l’épargne sur les marchés émergents.

« Le soutien de Goldman Sachs et d’autres investisseurs était une approbation significative de JUMO », a également déclaré Watkins-Ball.

Le directeur exécutif de Goldman Sachs, Jules Frebault, s’est, pour sa part, dit « ravi de s’associer à cette équipe hautement performante afin qu’elle continue de tirer parti de la technologie pour faire progresser l’inclusion financière. »

Depuis son lancement en 2014, plus de 9 millions de personnes ont effectué des transactions financières (dépôt, envois, prêts, etc.) via la plateforme JUMO. Près de 70% d’entre eux sont des propriétaires de micro et petites entreprises. À ce jour, JUMO a contracté plus de 700 millions de dollars de prêts sur sa plateforme et gère plus de 25 millions d’interactions clients par mois.

JUMO a des bureaux au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, au Rwanda, au Ghana, en Zambie, au Pakistan, au Royaume-Uni, à Singapour et en Afrique du Sud. D’ailleurs, pour soutenir sa croissance en Asie, la Fintech a senti le besoin de déménagé à Singapour.

Fatou B. DIOP

 

Related posts

Leave a Comment