« La compétitivité des économies du futur dépendra de leur capacité à profiter de la révolution numérique » (Expert Banque mondiale)

Laurent-Olivier-Corthay-Forum-des-PME-Sénégal-Innovafrica

Le Point focal pour le commerce et la compétitivité de la Banque Mondiale au Sénégal, M. Laurent Olivier Corthay estime que les startups et les PME sénégalaises doivent davantage investir le secteur des technologies numériques pour davantage de compétitivité.    

« Dans un contexte de croissance exponentielle du changement technologique, la compétitivité des économies du futur dépendra largement de leur capacité à profiter de la révolution numérique. » C’est la conviction du Point Point focal pour le commerce et la compétitivité de la Banque Mondiale au Sénégal.  Quoi que, la technologie a déjà commencé à changer la nature du travail au niveau mondial, « c’est donc dans cette économie numérique que l’on retrouve les futurs champions », estime Laurent Olivier Corthay.

Selon lui, le Sénégal dispose d’un des écosystèmes numériques les plus dynamiques d’Afrique de l’Ouest. Ce qui constitue un bel acquis pour lequel, il faut continuer à investir. Car, « le numérique dispose de la capacité d’améliorer la compétitivité de pratiquement tous les autres secteurs clés de l’économie : l’agriculture, tourisme, finance, santé, éducation ou encore l’économie des industries créatives. »   

Et dans ce secteur, le Sénégal, a-t-il dit,  dispose d’avantages compétitifs substantiels qui constituent des viviers là aussi pour les futurs champions.

Corthay intervenait lors de l’ouverture de la deuxième édition du Forum des PME (10-11 janvier 2019), organisée à Dakar par Agence sénégalaise de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME), en compagnie de la Banque mondiale et d’institutions bancaires de la place de Dakar. Le thème de l’événement portait sur : « Accompagner les futurs champions ».

Amadou BA

Related posts

Leave a Comment