Le commerce de biens et produits électroniques atteint 2 300 milliards de dollars

Composants-électroniques-TIC-CNUCED-Innovafrica

Pour la première fois depuis 2014, les importations mondiales de biens TIC enregistrent une croissance annuelle de 6% pour atteindre 2 300 milliards de dollars.

La demande en composants électroniques utilisés dans l’Internet des Objets (IdO ou IoT, en anglais) a connu une belle hausse en 2017, selon une nouvelle étude de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED). D’après les chiffres de l’organe onusien, le commerce de biens liés aux technologies de l’information et de la communication (TIC) a rapporté 2 300 milliards de dollars. Une belle performance si l’on que ces échanges commerciaux sont à leur plus haut niveau depuis deux ans.  Selon Shamika N. Sirimanne, directrice de la Division de la technologie et de la logistique à la CNUCED, « c’est la première fois que les importations mondiales de biens TIC ont rebondi depuis 2014, enregistrant une bonne croissance annuelle de 6% et apportant un sursis aux deux dernières années de déclin. »

Parmi les produits TIC, le commerce des composants électroniques a continué de progresser avec un taux de croissance annuel de 8% – juste en dessous de celui des ordinateurs et de l’électronique grand public (9%). Il « affiche une croissance soutenue à long terme », indique l’étude. ».

L’avènement de l’IoT est pour beaucoup dans l’expansion du commerce des composants électroniques.  « Une grande partie de cette tendance peut être associée à l’avènement de l’IdO, qui connaît une croissance sans précédent depuis 2015. Cette tendance pourrait être encore accentuée dans les années à venir », a également déclaré Mme Sirimanne.

L’étude de la CNUCED montre par ailleurs que la République de Corée devient le deuxième exportateur mondial de produits TIC, derrière la Chine. Dans le même temps, les États-Unis sont le premier importateur, suivis de près par la Chine et Hong Kong.

Hawa THIAM

Related posts

Leave a Comment