Madagascar : L’AFD débloque 2 millions d’euros pour développer le mobile banking

Pour un meilleur accès aux services financiers et une meilleure inclusion financière des populations malgaches exclues du système traditionnel, l’Agence française de développement (Afd) a octroyé 2 millions d’euros à Madagascar dans ce sens. Dénomé Banque à distance, le projet ambitionne d’augmenter le taux de bancarisation en milieu rural, qui s’élève pourtant à 76% de la population malgache. Selon les chiffres publiés par la Coordination nationale pour l’inclusion financière (CNFI), 46% de la population rurale à Madagascar n’a accès à aucun service financier, formel ou informel.

Le projet « Banque à distance » arrive donc à son heure. L’idée, selon, les promoteurs, de déployer le mobilebankingpour permettre l’accès à des services financiers, notamment au profit des populations défavorisées et exclues du système financier traditionnel, notamment en zone rurale.

Le mobilebanking, initiative des opérateurs privés de téléphonie mobile, permet l’accès à des services financiers via un téléphone portable. En 2011, il avait déjà permis de toucher 700 000 Malgaches en moins de deux ans d’existence, soit autant que le nombre de clients actuels de la microfinance après vingt ans d’existence. Selon les chiffres de l’Afd-Madagascar, fin 2014, on comptait 890 points de service et près de 1 300 000 clients pour un encours de crédit de 145 millions d’euros environ.

La convention de partenariat sur la « Banque à distance » a été signé au siège de l’afd à Antananarivo, par savoir l’Ombona tahiry ifampisamborana vola (Otiv), l’Agence de crédit pour l’entreprise privée à Madagascar (Acep) Madagascar et l’Otiv Diana, la Coordination nationale de la finance inclusive et l’unité de gestion du projet représenté par le cabinet Enclude. Ces trois institutions de microfinance malgaches ont été sélectionnées après un appel à projets, lancé le 10 mai 2017.

Fatou K. WADE

Related posts

Leave a Comment