Microsoft va implanter deux centres technologiques au Kenya et au Nigeria

Microsoft-investit-100-millions-au-kenya-et-nigeria-Innovafrica

Avec un investissement de 100 millions de dollars en cinq ans, Microsoft va implanter deux centres technologiques et recruter 500 ingénieurs au Kenya et au Nigeria d’ici 2023.

Deux bonnes nouvelles pour le Kenya et le Nigeria. Microsoft vient d’annoncer l’ouverture de deux centres dédiés au développement de l’informatique à Nairobi au Kenya et à Lagos. Le géant américain du logiciel ajoute également que 500 ingénieurs y seront employés d’ici 2013. Il s’agit d’un « investissement de 100 millions de dollars sur cinq ans », indique un communiqué publié ce 14 mai 2019. La firme de Bill Gate précise que 100 personnes seront déjà recrutées à plein temps sur les deux sites d’ici fin 2019.

Déjà présente en Afrique du Sud avec deux data centers à Cape Town et Johannesburg, Microsoft prévoit de recruter des ingénieurs africains spécialisés dans les services de stockage de données en ligne, dans l’intelligence artificielle et la réalité mixte. « Ils travailleront pour divers produits comme les logiciels de bureautique de la suite Office, la plateforme applicative Azure et le système d’exploitation Windows. Certaines équipes interviendront directement chez les clients de l’entreprise composés de services gouvernementaux et d’université », explique le communiqué de l’entreprise américaine.

Le recrutement de ces talents se fera sur sélection via un partenariat avec  l’United States International University Africa (USIU Africa) implantée à Nairobi. Des candidatures sont également reçues en ligne.

Très présente sur le continent, Microsoft accompagne le développement ses startups et PME africaines à travers son programme Microsoft 4Afrika. Depuis 2013, la structure dirigée par l’éthiopienne Amrote Abdella a accompagné près de 2 millions de PME.

Mouhamed KEBE

Related posts

Leave a Comment