Orange lance « Sanza », son nouveau smartphone à 20 dollars

A l’occasion du Mobile World Congress, Orange s’associe à KaiOS Technologies et UNISOC pour commercialiser « Sanza » un mobile à reconnaissance vocale à 20 dollars, dans 16 pays d’Afrique et du Moyen-Orient. 

Ces téléphones intelligents fonctionnant sous KaiOS, le système d’exploitation de KaiOS Technologies. Ils seront disponibles dès le mois d’avril 2019 pour les clients Orange au Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Mali. Le groupe Orange en a fait la révélation à l’occasion du Mobile World Congress, la grand-messe de la téléphonie mobile, ouverte aujourd’hui, à Barcelone, en Espagne.
« Sanza sera commercialisé avec une offre (voix/SMS/data) à environ 20$ (tarif différent selon les pays), ce qui permettra à de nombreux clients d’optimiser leur budget. Il présente des caractéristiques suivants : simplicité d’un feature phone équipé de la plateforme UNISOC SC7731EF avec une durée de batterie supérieure à 5 jours, la 3G+, une torche, le wifi et le bluetooth, combinée à des fonctionnalités avancées proches d’un smartphone », indique le groupe.

Alioune-Ndiaye-DG-Orange-Middle-east-Africa

 

Conçu pour l’Afrique

Selon ses concepteurs, « grâce à Google Assistant, Sanza surmonte les freins à l’accès à l’internet mobile, liés aux langues et à l’alphabétisation. Les clients peuvent accéder aux applications et à de multiples informations simplement par la voix : en français et en anglais, peu importe l’accent. » Pour mieux adapter le mobile aux utilisateurs africains, d’autres langues seront intégrées courant 2019. Le menu du téléphone est déjà disponible en arabe, swahili, portugais, anglais et français.

Pour Alioune Ndiaye (photo), directeur général d’Orange Middle East and Africa, « Sanza est une preuve concrète de la capacité d’Orange à être un acteur majeur de l’inclusion digitale en Afrique et au Moyen-Orient. Avec son accès à internet en mode vocal et son prix attractif autour de 20$, j’ai la conviction que ce mobile 3G et bientôt 4G, est un levier puissant pour développer l’accès à internet pour tous en Afrique.»
Il permettra également d’accéder aux applications telles que Twitter, Facebook, YouTube, Google Search et Google Maps ; sans oublier Orange Money, l’offre de transfert d’argent et de services financiers et Orange & Moi, l’application qui permet notamment de suivre sa consommation mobile. Le lancement dans les autres pays suivra dans le courant de l’année 2019, renseigne Orrange.

Fatou B. DIOP

Related posts

Leave a Comment