« Pencum Sonatel » : Le groupe de télécommunications à l’écoute de la presse sénégalaise spécialisée dans les TIC

Sékou-Dramé-DG-Sonatel-Sénégal-Orange-Innovafrica

Transparence et partenariat. Voilà les maitres-mots qui ont guidés la rencontre entre le Top Management du Groupe Sonatel et les journalistes et médias spécialisé dans les TIC. Dénommé « Pencum Sonatel », ce rendez-vous a été fécond en informations utiles à relayer auprès du public.   

Que du beau linge, ce 20 mars 2019, à Dakar, lors du « Pencum Sonatel ». Du directeur général, M. Sékou Dramé à celui de la Communication institutionnelle et des relations extérieures, M. Abdou Abdou Karim Mbengue en passant par le directeur des Ventes, M. Aliou Kâne, Thérèse Tounkara, la directrice des Réseaux et des Plateformes de service ou encore M. Amadou Dème, directeur des Achats et de la Logistique, tout ce que le Groupe Sonatel compte de plénipotentiaires étaient de la partie. Pour des échanges fructueux avec la presse spécialisée TIC du Sénégal. « Cette rencontre constitue un moment de dialogue avec des prenantes, notamment le management et le comité de direction de Sonatel et les journalistes, pour des moments d’échanges autres qu’institutionnels », a d’emblée déclaré M. Mbengue, en guise de mot de bienvenue. Mieux, il s’est agi « de recueillir les préoccupations et attentes des partenaires, la presse en l’occurrence », a rajouté le directeur général, M. Sékou Dramé (photo).

Pencum-Sonatel-Orange-Sénégal-Innovafrica

 

Echanges féconds

De la baisse des tarifs de l’Internet, au déploiement sur tout le territoire national de la fibre optique ou de la 4G+, en attendant la 5G, les OTT, etc. les journalistes ont listé les points sur lesquels ils aimeraient que le premier groupe de télécommunications au Sénégal et en Afrique de l’Ouest s’attèle davantage pour rendre visibles ses nombreuses réalisations et faciliter le travail de la presse en vue d’un développement toujours plus bénéfique à Sonatel et aux usagers de ses services.

Des préoccupations pas tombées dans l’oreille de sourds. Puisque, le management et le comité de direction a pris bonne note. Sur la baisse du tarif d’Internet, « Sonatel a atteint un an avant terme, en 2018, l’objectif de réduire celui du mobile de 50 % », a rappelé M. Dramé pour qui Sonatel, « fait de la transformation numérique des biens et services un point d’honneur. »  Les investissements continus, d’un peu plus de 194 milliards de francs CFA dans dans divers projets infrastructurels et autres, en sont la preuve : deux câbles sous-marins et bientôt un troisième, MainOne, en 2020, le Data Center, Tiers 3, à Rufisque, etc.

Des sessions de formation en direction des journalistes en TIC et d’autres rencontres avec la presse sont également dans le pipeline pour un meilleur partenariat entre les parties prenantes.

Amadou BA   

 

Related posts

Leave a Comment