Sécurisation du mobile banking : la GSMA lance un programme de certification des opérateurs

La GSMA a annoncé le 12 avril 2018 le lancement de la Mobile Money Certification, un programme mondial permettant aux fournisseurs d’argent mobile d’offrir des services financiers plus sécurisés, plus transparents et plus résilients à des millions d’utilisateurs dans le monde.

Pour des services financiers plus sécurisés, la GSMA lance un programme de certification pour l’argent mobile. Dénommé GSMA Mobile Money Certification, il s’étend à l’échelle monde. En pratique, il s’agit d’une évaluation indépendante de la capacité d’un fournisseur d’argent mobile à offrir des services sécurisés, transparents et fiables, à protéger les droits des consommateurs et à lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.
Selon John Giusti, responsable de la réglementation à la GSMA, « la certification d’argent mobile de la GSMA est axée sur le consommateur et destinée à lui garantir qu’un fournisseur a pris les mesures nécessaires pour que ses fonds soient en mains sûres, que ses droits soient protégés et qu’il puisse attendre un niveau élevé de service client.»
L’industrie de l’argent mobile participe grandement à l’inclusion financière des populations exclues ou marginalisés par les banques et institutions financières classiques. 690 millions de comptes de monnaie mobile sont dénombrés dans le monde, qui donnent accès à des services financiers vitaux et en fournissant une passerelle vers l’économie numérique.
Ainsi, la certification est ouverte à tous les fournisseurs d’argent mobile, qu’il s’agisse d’opérateurs mobiles, de banques ou d’autres types de fournisseurs de services de paiement. Orange Côte d’Ivoire, Safaricom (Kenya), Telenor Microfinance Bank Ltd (Easypaisa Pakistan), Tigo Tanzania (Millicom Group) et Vodacom Tanzania sont les premiers certifiés, couvrant 98 millions de comptes.
D’après les derniers chiffres publiés par Juniper Research le nombre d’utilisateurs du mobile à des fins de paiements ou des transferts financiers, dans le monde, passera, en 2019, à 2,1 milliards de personnes.
Avec un tel engouement autant de d’argent en jeu, la certification de la qualité et la sécurité du mobile banking paraît primordiale.

Mouhamed KEBE

Related posts

Leave a Comment