Sénégal : « L’Etat commence à s’intéresser à l’écosystème numérique » (Spécialiste)

Karim-Sy-Innovafrica

Selon le président du Fonds Digital Africa, Karim Sy, l’écosystème numérique sénégalais connaît un réel dynamisme. Par conséquent, les autorités publiques commencent à s’y intéresser de très près.

Témoin de l’avènement de l’écosystème numérique au Sénégal, qu’il date de l’année 1999, Karim Sy, membre du Conseil présidentiel pour l’Afrique, mis en place par le président français, Emmanuel Macron, estime qu’il existe un réel dynamisme du secteur digital du pays. Selon lui, cela est dû au fait que les autorités politiques  commencent à s’intéresser au secteur par la mise en place de Fonds, de structures et de mesures d’accompagnement.

Pour autant, pour un startupper ou un entrepreneur, le plus gros défi consiste à traverser la « vallée de la mort ». Dans le jargon de l’entreprenariat cela correspond aux trois ou cinq premières années. Pour y parvenir, Karim Sy, le fondateur de l’incubateur panafricain, JokkoLabs et, entre autres, président de Digital Africa, quelques étapes à franchir ; de l’idéation, au succès, en passant par le prototypage, le mentorat, le développement, etc. Selon le membre du Conseil national du numérique du Sénégal, « le début est flou, tatillon et risqué », quoique les écueils soient loin d’être insurmontables. Mais pour cela, « il faut l’existence d’un écosystème structuré. » 

« L’entrepreneur doit être prêt à traverser différentes étapes,  bien identifier les différents parcours entrepreneuriaux, mais également agir dans un esprit de collaboration et non plus de compétition, entre les différents acteurs et intervenants », explique Sy. Parmi ces derniers, il y a les incubateurs, les investisseurs, etc. Mieux, « il faut mettre de ce beau monde et tous ces besoins en musique », dit-il.

Karim Sy, interveanait, ce 13 juin 2019, à Dakar, où se tient pour la première fois en terre africaine la Journée de la Femme digitale, sur le thème : « Elles changent le monde ».

Amadou BA

Voir également : Sénégal : « L’initiative ‘Choose Africa’ : Une réélle opportunité de financement des startups»

 

Related posts

Leave a Comment