Sénégal : l’UNDCF tient une conférence sur l’inclusion financière via le digital

Inclusion-financière-UNDCF-Innovafrica

Du 6 au 8 novembre, l’Agence d’investissement des Nations Unies (UNCDF) organise, à Dakar (Sénégal), une conférence de partage de connaissances dans le domaine de l’inclusion financière facilitée par les technologies mobiles. Cette rencontre, organisée avec des partenaires du secteur du privé, est intitulée #DFS4What – Bâtir des économies digitales inclusives. Il est placé sous le thème de l’autonomisation des populations vulnérables (agriculteurs, jeunes, femmes, réfugies, émigrés, PME/PMI) pour leur permettre de vivre de façon productive et saine grâce à l’utilisation de la technologie digitale dans divers secteurs (finance, agriculture, éducation, santé, eau et assainissement, énergie, transport).

L’Agence d’investissement des Nations Unies (UNCDF) joue, depuis de nombreuses années, un rôle de pionnier dans le développement des services financiers numériques, au service de l’inclusion financière.  C’est ainsi que diverses réalisations sont à l’actif de l’organisme onusien. On peut citer, entre autres, la facilitation du paiement du personnel médical au cours de la crise Ebola, l’accompagnement pour le lancement du crédit digital par un opérateur téléphonique en Ouganda en 2017 avec plus de trois millions d’utilisateurs en seulement quelques mois, la numérisation de la collecte de l’épargne de 90 000 femmes au Sénégal via une institution de microfinance, grâce au concept « parcours digital », etc. La conférence de Dakar aura pour objectif de capitaliser toutes ces expériences dans les services digitaux.

Durant trois jours, l’état des services financiers numériques en Afrique de l’Ouest, l’innovation dans la finance digitale seront diagnostiqués par des spécialistes issus d’Afrique et au-delà. Des exercices pratiques et de terrain à Thiès, des séances de networking, ponctueront également l’évènement.

Plus de 170 participants, impliqués dans des projets de finance digitale mis en œuvre en Asie, dans le Pacifique et en Afrique subsaharienne prendront part à l’évènement : des acteurs du secteur privé tels que les opérateurs de téléphonie mobile, des fournisseurs de services financiers, des compagnies d’assurance et d’autres fournisseurs de services non bancaires.

Amadou BA

Related posts

Leave a Comment