Sénégal-Télécoms : Avec ses offres en illimité, Sonatel-Orange réaffirme son leadership

Chez Sonatel-Orange, c’est Noël avant l’heure. L’opérateur télécoms leader de la sous-région ouest-africaine vient de lancer ce 7 novembre 2019 près d’une dizaine de nouvelles offres de services avec comme dénominateur commun, des appels en illimité tous réseaux ; des forfaits internet et des SMS en abondance.

On peut y voir une certaine réponse aux offres alléchantes de la concurrence. Mais le directeur général d’Orange-Sénégal botte en touche. « Nous ne faisons que répondre aux sollicitations et attentes de nos clients-rois », a dit, ce matin, à Dakar, Sékou Dramé (voir photo), le patron d’entreprise télécoms, lors d’une rencontre avec la presse. En tout cas, ceux-ci ne feront qu’applaudir des deux mains. Tellement les nouvelles offres d’appels, d’internet et de SMS sont alléchantes. Tenez : Avec, par exemple, 500 francs CFA, le client a droit à 60 minutes d’appels tous réseaux, 200 Mo de connexion Internet et 100 SMS.

L’opérateur télécoms leader de la sous-région ouest-africaine vient de lancer ce 7 novembre 2019 près d’une dizaine de nouvelles offres de services avec comme dénominateur commun, des appels en illimité tous réseaux ; des forfaits internet et des SMS en abondance.

Qu’il s’agit de la formule : particulier, professionnel,  entreprise, client d’Orange avec Kirène, la palette est large. Selon Malick Dary (ci-contre), le directeur marketing d’Orange grand public, « c’est véritablement de l’illimité pour tous, pour toutes les bourses. » Mieux, ajoute-t-il, « avec une rapidité de connexion en 4G+. » Toutes ces offres ont été validées par l’Autorité de régulation des télécommunications du Sénégal (ARTP).

Il faut dire qu’Orange-Sénégal ne lésine pas sur les moyens. Avec 117 milliards de francs CFA investis par an, depuis 2013, l’inclusion numérique et sociale n’est pas qu’un slogan vaseux.

Alors, lorsque le directeur général Sékou Dramé, lance en direct le speed-test, qui affiche des débits de plus de 650 mégabits par seconde, on ne peut que le croire quand il dit : « Comparaison n’est pas réseau. »

Related posts

Leave a Comment