Sénégal : Une startup de l’UGB parmi les lauréats du Sub-Saharan Africa Innovation Challenge de Nestlé

Sub-Saharan-Africa-Innovation-Challenge-de-Nestlé-Innovafrica

L’initiative MAFANI portée par deux étudiantes de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint Louis (Sénégal) a été sélectionnée comme lauréate de la catégorie universitaire du concours Sub-Saharan Africa Innovation Challenge de Nestlé. Elles recevront un prix d’une valeur de 10 000 francs suisses en espèces. 

A côté de MAFANI des deux étudiantes de l’UGB, les startups SHOPIT, EXPORTUNITY et WAKULIMA respectivement de l’Afrique du Sud, du Benin et de la Tanzanie ont remporté le Sub-Saharan Africa Innovation Challenge lancé par le Centre de Recherche et Développement (R&D) de Nestlé. Sélectionnés parmi un lot très compétitif de 174 candidatures reçues de 27 pays d’Afrique, ces projets de start-ups ont été évalués comme les plus prometteurs par un panel de dirigeants de Nestlé.

Les trois startups lauréates intègreront, pour une durée de 4 mois, le nouvel accélérateur R&D de Nestlé pour l’Afrique subsaharienne, situé au Centre R&D Nestlé à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Pendant leur séjour, elles auront l’occasion de bénéficier de l’expertise de Nestlé en matière de R&D et auront accès à des infrastructures de pointe telles que des laboratoires, des cuisines et des équipements pilotes pour faire progresser leurs idées et éventuellement les commercialiser.

Selon Joëlle Abega-Oyouomi, directrice du Centre de R&D Nestlé à Abidjan, « l’écosystème de l’innovation en Afrique subsaharienne est riche en énergie créatrice et forte de par la diversité des idées entrepreneuriales. Cependant, il n’y a pas assez d’infrastructures pour tester et valider de nouvelles idées, ce qui limite l’accès à un marché plus large ».  Elle a souligné que « l’expertise scientifique et technologique de Nestlé en matière de R&D contribuera en apportant une plateforme permettant de proposer des innovations adaptées aux besoins et préférences des consommateurs africains. »

En mai 2019, Nestlé a lancé le R&D innovation challenge en Afrique subsaharienne dans le cadre de ses efforts pour stimuler des solutions innovantes dans quatre domaines : la nutrition abordable, les solutions d’emballage respectueuses de l’environnement, les solutions durables aux mécanismes de transport et culture des plants de cacao et les nouveaux mécanismes de commercialisation de produits. Le programme a mis l’accent sur les universités et les startups en Côte d’Ivoire, au Ghana, Kenya, Nigéria, Sénégal et en Afrique du Sud.

Le président du comité de sélection du concours, M. Rémy Ejel, Directeur de marché pour Nestlé en Afrique Centrale et de l’Ouest, s’est félicité de la forte participation des pays de la région. « Je suis impressionné par les idées originales qui nous ont été présentées aujourd’hui. Avec une majorité de candidatures provenant du Ghana, Nigéria et de la Côte d’Ivoire, la région est dans une position exceptionnelle pour devenir un centre d’innovation pour le continent africain. »   

Bruno Olierhoek, Directeur de marché pour Nestlé en Afrique de l’Est et du Sud, s’est dit « ravi que ce défi de l’innovation ait suscité un tel intérêt dans la région de l’Afrique l’Est et du Sud. Avec cette dynamique de co-création, nous pouvons désormais nous attendre à une idéation commune entre les lauréats et Nestlé pour des solutions qui contribueront à un avenir plus sain des populations en Afrique. »

Related posts

Leave a Comment