Souveraineté numérique : Des acteurs réfléchissent sur les moyens d’une sécurité informatique pour l’Afrique

Sur le thème « Cybersécurité et souveraineté des Etats africains : Quelles politiques de sécurité pour assurer la souveraineté des Etats africains dans la transformation numérique », la quatrième édition des Security days (13-14 mai 2018) s’est ouverte, ce matin, à Dakar. Cette rencontre regroupe acteurs étatiques du Sénégal, d’Afrique, des forces de défense et de sécurité, du secteur numérique. Venu présider la rencontre au nom du ministre sénégalais de Communication, des télécommunications, des postes et de l’économie numérique, le docteur Cherif Diallo a axé son intervention sur l’importance des data centers dans la sécurisation et la confiance des usagers dans l’internet, mais surtout dans la souveraineté numérique des Etats. « L’internet recèle d’innombrables opportunités de développement socioéconomique et constitue un outil pour l’inclusion financière, mais il est affecté par des risques divers de cybercriminalité et ses corollaires », a-t-il indiqué. Conscient de cela, « l’Etat sénégalais a mis en place une Stratégie nationale de cybersécurité pour qu’à l’horizon 2022, ces fléaux puissent être endigués pour que soit rétablie une certaine confiance numérique. »
Ce programme trouve tout son sens, si l’on sait que « l’Etat sénégalais a entrepris un vaste chantier de digitalisation de son administration », a confié M. Cheikh Bakhoum, le directeur général de l’agence de l’informatique de l’Etat. Dans cette dynamique, « la protection des infrastructures, des données est au cœur de ce chantier. Et cela s’inscrit dans un cadre réglementaire à même de garantir les droits des citoyens tout en évitant les faiblesses et les vulnérabilités de nos Etats en matière de sécurité informatique. »
Organisateur des Security days, Sidy Mactar Aïdara, a rappelé que « l’Afrique était la principale cible des attaques du cyberespace, même si, a-t-il ajouté, aucun pays au monde n’est totalement à l’abri des cyber-attaques. » Se félicitant des nombreuses initiatives de l’Etat sénégalais en faveur de la cybersécurité, le patron Kubuk, un cabinet sénégalais de conseil en cybersécurité et cyberstratégie, a appelé à une synergie d’actions entre les Etats pour appréhender les menaces à la sécurité informatique.

Hawa THIAM

Related posts

Leave a Comment