Investissements : Janngo lance un Fonds de 66 millions de dollars pour les startups  africaines

Fatoumata-bâ-Janngo-levée-de-fonds-startups-tech-africaines-Innovafrica

La Sénégalaise Fatoumata Bâ, 33 ans, PDG de Janngo, a lancé, à Davos, en marge du Forum Forum économique mondial (21-24 janvier 2020), un Fonds de financement des startups africaines de 66,5 millions de dollars (60 millions d’euros). Au moins 50 % des entreprises technologiques fondées par des femmes bénéficieront des investissements.

En Afrique, les femmes représentent 26 % des entrepreneurs, le taux le plus élevé au monde. Pour autant le déficit de financement est énorme. Il est de 42 milliards de dollars pouvant générer 150 milliards de dollars de PIB. Tel le colibri, Mme Bâ a lancé son initiative comme d’une pierre à l’édifice en construction. Selon elle, « le Fonds vise à faciliter le quotidien des consommateurs et des PME africaines, par l’inclusion et le développement durable. »

C’est ainsi que Janngo, investisseur de capital-risque, mise beaucoup les technologies numériques. Le digital, le mobile notamment, est très développé en Afrique, le taux de pénétration est le plus élevé au monde. « Les TIC constituent un accélérateur d’accès : accès aux services d’éducation, de santé, du commerce, etc. ; accès au marché, et création d’emplois. »

Pour la PDG de la startup studio, le 50e Forum économique mondial a été une occasion de rencontrer des institutions publiques mais également et surtout privées, des philanthropes, des gestionnaires de Fonds souverains etc. pour obtenir des engagements de financement des startups tech africaines. A Celles-ci de démontrer leur impact social, économique et écologique, en droite ligne des 17 Objectifs du développement durable.

Related posts

Leave a Comment